LA CRISE D’INSECURITE S’AGGRAVE (LES ACTES ANTI-CHRETIENS ONT AUGMENTE DE 40%)

8 novembre 2016

Non classé

Par Xavier RAUFER

France : la crise d'insécurité s'aggrave (et les actes anti-chrétiens ont augmenté de 40% depuis le début 2016)

Assommé par le président de la République, lui et son livre de confidences loufoques et suicidaires ; déchiré et promis à un sinistre avenir, notre gouvernement s’en remet à la communication. Même si, entre les ministres et leurs complices de la presse-des-milliardaires Niel-Drahi, règne une ambiance mortifère… Sigmaringen, gauche-caviar.

Mais se taire, c’est encore communiquer : voilà ce que le ministre de l’Intérieur tait ces jours-ci aux Français – lui qui frémit au moindre signe d’islamophobie. Atlantico révèle ici les chiffres fournis fin octobre à ce ministre par le Service central du renseignement territorial (nouveaux « Renseignements généraux ») : de janvier à septembre 2016, les agressions ou déprédations visant des chrétiens ont augmenté de 40%.

Certes, ces actes visant des lieux de culte, des cimetières, etc., n’émanent pas tous d’islamistes déchainés. Divers dingos agissent aussi : « Gothiques », satanistes, etc. Quand même : + 40%. Et les dégâts sont bel et bien là. Silence de mort côté ministre…

Au-delà, le réel criminel des semaines passées montre qu’en France, et toujours plus, l’ordre public est à la dérive.

Tuerie à Marseille : début novembre, 29e homicide entre bandits. L’amusant préfet de police du cru, qui hier encore, faisait le coup de « ça va toujours plus mal avant d’aller mieux », a carrément disparu.

« Sauvageons » du ministre de l’Intérieur – Procès d’une tuerie entre deux gangs de Gonesse (Val d’Oise). Lisez bien : « Mohamed chute, isolé et bientôt roué de coups. Au moins une lame est dégainée. Il reçoit 14 coups à l’arme blanche, dont cinq dans le dos… Mohamed meurt peu après à l’hôpital. » Voilà les sanglantes brutes qu’affrontent policiers et gendarmes de base, quasi désarmés et ligotés par de paralysants règlements. Une triste exception? Non : récemment, d’analogues exactions sont survenues à Montgeron (un « jeune » reçoit 4 balles aux jambes et est tabassé à la batte de base-ball) et à Lille-Wazemmes (30 voyous luttent pour un marché de la drogue, avec sabres (!) et triques. Sur place, dit un voisin, « ce type de bagarre est régulier »).

Devenue un Jurassic Park pour bandits mondialisés, la France voit des Kurdes s’entretuer à Rochefort et des Mongols (de Mongolie…) s’étriper au Bourget, dans un logis « maculé de sang et d’excréments ». A Carrières-sur-Seine, des Vénézuéliens et un Cubain sont capturés alors qu’ils agressent des touristes chinois à Montceau-les-Mines, des nomades fâchés d’un acte de justice paralysent la route centre-Europe-Atlantique – pneus incendiés, dégâts, etc. Naguère, des ministres avaient bien sûr gémi « Intolérable – Insupportable – Inadmissible » – mais les nomades s’en tapent et là, les ministres se taisent.

Récemment, des émeutes type Grande-Borne (Grigny, Viry-Châtillon) ont éclaté à Chambéry, Givors, Oullins et Vénissieux, à Rennes, Trappes et Meulan. Bandes cagoulées, jets de cocktails-Molotov, policiers et pompiers agressés et caillassés, véhicules et poubelles incendiés.

Depuis peu, des agents de sécurité privée rejoignent dans la rue les policiers de base qui, par milliers, manifestent toujours et encore. Tous voient que les aimables apaisements ministériels ne sont, pour citer Mao, que « des balles enrobées de sucre ». Un de leurs slogans fort : « Les racailles en prison ». En prison ? Voyons voir. Emeute à Vénissieux : les voyous pris en flagrant délit « comparaîtront ultérieurement ». Décodeur : ils sortent du commissariat mains dans les poches et sourire aux lèvres. Policiers de base, agents de sécurité : telle est la vraie justice post-Taubira. Vous avez du pain sur la planche.

Atlantico: Comme vous le révélez en exclusivité au-dessus, en l’espace de neuf mois, les actes anti-chrétiens ont augmenté de 40% en France. Que révèle exactement ce chiffre ?

 

Xavier Raufer : Il n’y a pas de différences dans la nature des infractions commises entre ces actes anti-chrétiens et les actes islamophobes. Graffitis, profanations de cimetières et d’églises, etc.: tels sont les principaux actes anti-chrétiens commis. Mais ce n’est pas tant la nature des infractions qui est importante, mais leur forte augmentation d’une part, et le silence du gouvernement d’autre part alors que celui-ci est le premier à dénoncer les actes islamophobes.

40%, c’est un chiffre énorme. Nous sommes un pays de 66 millions d’habitants où les choses vont plutôt doucement : déjà que quand la criminalité augmente de 2-3% par an, c’est considéré comme un drame, alors là je vous laisse imaginer…

Le gouvernement a raison de réagir lorsque survient un acte islamophobe, mais pourquoi ne le fait-il pas non plus pour les actes anti-chrétiens? Car ces deux natures d’actes dégradent le tissu social, y compris les actes anti-chrétiens. On pourrait aussi s’interroger sur le silence des évêques d’ailleurs à ce sujet.

Samedi soir, un groupe de jeunes est monté dans un TER à Cannes, frappant et gazant ces passagers. N’y-a-t-il pas, de la part des médias et des politiques, une tendance à beaucoup parler des discriminations dans la société française et nettement moins des attaques réelles dont la population est l’objet, comme cela a été encore le cas ce week-end ?

 

Cela s’explique par le fait que le gouvernement en place a vendu les médias français à deux personnes : Xavier Niel et Patrick Drahi. Et je ne parle pas de tous ces médias subventionnés par Madame Azoulay… Ainsi est-il demandé à ces médias de ne faire nullement de peine au gouvernement actuel qui leur a permis d’acheter, pour des cacahuètes, les médias concernés. Ce que fait l’actuel ministre de l’Intérieur, c’est qu’il gouverne grâce à deux femmes dans son entourage via les médias de Monsieur Drahi : il ne fait de la communication qu’à leur égard. Mais les gens ne sont pas dupes et vont désormais chercher l’information ailleurs. C’est cela qui est en cause aujourd’hui, et qui est suicidaire à terme. Il ne faut pas croire ces médias lorsqu’ils disent qu’ils sont indépendants : le micro-management de Niel et Berger au Monde est total, ce que je sais de source sûre.

Le type d’évènement que vous mentionnez est malheureusement fréquent : il en survient plusieurs dizaines chaque année. Cela fait généralement rire Libération, qui évoque les « attaques à la diligence ». Quand on veut remonter à l’origine de ce qui se passe à Cannes, à la Grande-Borne, et partout en France où il y a des agressions de cette nature, on ne trouve qu’une seule explication : l’échec tragique de la politique de ville qui laisse des cités totalement hors de contrôle, comme celle de la Grande-Borne à Grigny, ou encore la Pyramide à Evry, les Bosquets à Montfermeil, etc. ; il y en a une centaine en tout en France. Si vous prenez un compas et que vous faites un cercle dans un rayon de 10 kms autour des dites cités, 90% des faits d’agressions graves adviennent à proximité ou à partir des cités en question. C’est de là que provient ce que l’on appelle la « criminalité d’en-bas ». Si les policiers continuent encore aujourd’hui à manifester, c’est parce que personne n’a encore été arrêté à la Grande-Borne suite à la tentative d’assassinat de policiers survenue il y a plus d’un mois déjà. Personne n’a été arrêté parce qu’ils ne savent pas ce qui s’y passe et qu’ils ne peuvent pas y entrer, tout simplement.

Ce qui s’est produit à Cannes samedi soir a eu lieu une dizaine de fois l’année dernière dans la région parisienne. Lors de l’une de ces attaques, Libération avait même laissé sous-entendre que c’était une façon, pour ces jeunes, de se venger du fait qu’ils n’avaient pas de travail. 

Propos recueillis par Thomas Sila

source : http://www.atlantico.fr/decryptage/france-crise-insecurite-aggrave-actes-anti-chretiens-augmente-40-depuis-debut-2016-xavier-raufer-2872849.html

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Pcdvendee |
Letambourdesaintremy |
Le Bangard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emploidessolutions
| Opposition Raphaeloise
| tueparlesfinanciers