DOUBLE TOLLÉ CHEZ LES MAIRES DES PETITES VILLES DE FRANCE, EFFARÉS PAR LA FOURBERIE DE MACRON..

3 août 2017

Non classé

Après les militaires, après les étudiants et les bénéficiaires de l’APL, après les Français de l’étranger, c’est au tour des maires des petites communes de réaliser qu’ils sont eux aussi les dindons de la farce macroniste.  

On vient en effet d’apprendre que l’État a décidé d’annuler, en catimini et par décret, plus de 300 millions d’euros de dotations aux collectivités locales.

Double tollé chez les maires des petites villes de France.

Cette décision provoque un double tollé chez les maires réunis dans l’Association des petites villes de France :

  • d’une part parce que cette somme représente un énorme et nouveau manque à gagner pour les petites communes, déjà victimes de réductions budgétaires drastiques depuis plusieurs des années. Ces 300 millions d’euros étaient destinés à financer notamment des investissements dans les communes rurales et des actions de politique de la ville dans les quartiers en difficulté.
  • d’autre part parce que les élus découvrent à leur tour et avec stupéfaction la capacité hors du commun de Macron à mentir comme il respire et à trahir ses plus solennels engagements.

Il faut en effet savoir que Macron avait promis le 17 juillet, lors de la Conférence nationale des territoires au Sénat, de ne pas toucher aux crédits alloués aux collectivités locales. Pour résumer cette conférence, le gouvernement avait même eu l’audace de parler d’un « pacte de confiance entre l’État et les territoires. »

Seulement voilà : en guise de « confiance », les élus ont découvert un décret – publié à peine trois jours plus tard, le 20 juillet ! – , qui les égorge financièrement.

Screen-Shot-08-02-17-at-01.24-PM

CONCLUSION : « Qui sème le vent, récolte la tempête ».

Comme le dit le proverbe rwandais, « le mensonge dure des jours, mais il ne dure pas une année. » De fait, chaque jour qui passe depuis son installation à l’Élysée révèle un peu plus l’étendue des mensonges et de la fourberie du locataire de l’Élysée.

Cette fourberie du personnage est irrémédiable et les Français ne doivent pas espérer qu’elle puisse s’améliorer. La confiance que l’on peut accorder à Macron est exactement égale à zéro.

Mais elle prend une tournure d’autant plus insupportable que toute l’action du locataire de l’Élysée vise à satisfaire ses parrains de l’oligarchie, c’est-à-dire à poursuivre toujours la même chimère : le maintien de la France dans l’Union européenne et dans l’euro jusqu’à ce que notre pays en crève.

N’oublions jamais, en effet, que si Macron attaque les militaires, les étudiants et les bénéficiaires de l’APL, les Français de l’étranger, les maires, et très bientôt les salariés, les bénéficiaires des allocations familiales, les chômeurs, etc., c’est dans l’objectif délirant de faire rester coûte que coûte la France dans l’euro.

Lorsque l’euro explosera – et c’est inéluctable -, cette folle politique laissera la France ruinée et dévastée.

Que va-t-il alors se passer ?

Face à un tel refus de voir la réalité en face, nul ne sait précisément où va la France.  Et l’imposteur de l’Élysée – dont l’amateurisme commence à faire jaser – sait moins que quiconque où il nous entraîne.

Rappelons-nous quand même les enseignements de notre histoire et ce qu’enseigne le proverbe français ( inspiré du poète perse Nizami du XIIe siècle ) : « Qui sème le vent, récolte la tempête ».

La suite des événements va être intéressante à observer.

François ASSELINEAU

2 août 2017

source : https://www.upr.fr/actualite/de-nouveaux-dindons-de-farce-macroniste-double-tolle-chez-maires-petites-villes-de-france

Les commentaires sont fermés.

Pcdvendee |
Letambourdesaintremy |
Le Bangard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emploidessolutions
| Opposition Raphaeloise
| tueparlesfinanciers