L’UNION EUROPEENNE VACILLE. EN ITALIE, LES PARTIS ANTI-SYSTEME ONT TROUVE UN ACCORD POUR FORMER UN GOUVERNEMENT

22 mai 2018

Non classé

par moderatus

 

Les deux partis anti système italiens, le Mouvement 5 Étoiles M5S et la Ligue, ont trouvé un accord sur un pacte de gouvernement. Ces derniers jours, Di Maio et Salvini ont conclu et fait valider par plus de 90% de leurs troupes un programme commun.

Ce programme tourne résolument le dos à l’austérité et veut se libérer des contraintes de l’UE.

L'UNION EUROPEENNE VACILLE. EN ITALIE, LES PARTIS ANTI-SYSTEME ONT TROUVE UN ACCORD POUR FORMER UN GOUVERNEMENT 1_1_-4-0d655

Le dirigeant du Mouvement Cinq Étoiles (MS5) Luigi Di Maio et celui de la Ligue, Matteo Salvini.

Coup de tonnerre, l’Italie fait ce que peu de pays oseraient imaginer, un accord de gouvernement entre deux partis qui normalement sont aux antipodes l’un de l’autre.

Un parti de droite, l’autre de gauche que certains qualifient d’extrêmes. Deux partis anti système, qui pensent que pour le bien du pays, cette alliance reposant sur des compromis est indispensable. Un peu comme si chez nous, les insoumis faisaient un accord avec le FN.

Aucun parti n’ayant une majorité suffisante, une alliance était absolument nécessaire, si on voulait éviter de revenir aux urnes.

L’alliance entre MS5 et la LIGUE était la plus improbable, c’est pourtant celle qui s’est faite.

Le mouvement 5 étoiles est celui qui a obtenu le plus de sièges, 222.

La ligue a quand à elle obtenu 125 sièges. Forza Italia, parti de Silvio Berlusconi 105 sièges. Grands perdants, le parti démocrate lui s’est effondré.

1_2_-5-7c9a5

Des points d’accord nombreux ont été trouvés entre ces deux partis, assez pour former un gouvernement anti système, une première en Europe occidentale.

Ces points d’accord pour l’essentiel seraient :

Accord sur l’âge de la retraite qui de 66 ans passerait à 67ans en 2019, sauf si l’âge de retraite et les années de cotisations font 100, alors la retraite serait anticipée. Par exemple, 64 ANS et 36 ans de cotisations font 100. La retraite pour ce salarié entrant dans cette fourchette pourra donc être prise à 64 ans.

Accord sur le durcissement des règles concernant l’immigration. Une partie des ressources consacrées à l’accueil des migrants serait consacrée à leur rapatriement. 500.000 irréguliers seraient concernés par cette mesure. Ils doivent être expulsés avant 1 an.

Accord sur la baisse des impôts, réforme fiscale importante, fixant l’impôt pour les particuliers à 15% et pour les entreprises à 20%

Accord sur un revenu universel sous réserve que les demandeurs d’emploi acceptent toute offre des services des centres d’emploi.

Accord dans les relations internationales pour un partenariat commercial et économique à part entière avec la Russie.

Toutes ces mesures anti austérité et contre l’immigration affolent l’UE, surtout que la position de l’Italie s’ajoute à celle d’autres pays qui eux aussi rejettent les contraintes imposées.

L’Europe vacille devant ces montées de populisme et de nationalisme qui se multiplient. S’ajoute pour l’Italie non l’intention de quitter l’UE, mais de renégocier fermement certains traités. Ce gouvernement parle même d’effacement de la dette qui s’élève à 250 milliards.

L’inquiétude et la colère de JUNCKER sont grandes :

« Le ressentiment contre la crise migratoire a donné aux populistes et nationalistes, le matériel pour défaire la solidarité Européenne. »

Et oui Monsieur Juncker ! la vague eurosceptique monte, et commence à déferler, l’Europe a déçu, elle devait apporter sécurité, harmonie, bien-être, progrès social et plein emploi.

L’UE dans sa quête du mondialisme et du marché libre, de l’abandon des frontières pour la libre circulation des hommes et des capitaux a amené, austérité, multiculturalisme, flux migratoires incontrôlables, sources de difficultés et d’insécurité.

Leur seul argument pour vouloir perdurer dans l’état et que l’on répète à l’envi :

« L’UE a assuré la paix, plus de guerre entre mondiale depuis 70 ans. »

Faux ! Les guerres mondiales ont été évitées grâce à l’arme nucléaire. Les nations savent que toute agression sera de l’autodestruction, car une guerre nucléaire serait la fin de notre planète bleue. Seul l’équilibre de la terreur a évité une récidive.

Alors les peuples contrairement à certains de leur dirigeants veulent d’une autre Europe, d’une Europe des nations, qui préserve une part de souveraineté, la protection de la nation, de leur identité, et la fin de l’austérité qui a mis les peuples à genoux.

Et des Spartacus se lèvent un peu partout pour retrouver cette liberté.

Di Maio et Salvini viennent d’abattre un des piliers fondateurs de l’UE en prenant le pouvoir en Italie.

Leur cri de liberté :  »l’Italie d’abord ».

Seuls quelques irréductible s’accrochent encore à maintenir cette Europe fédéraliste.

Merkel qui grâce à sa puissance économique fait son beurre, pendant que certains s’effondrent.

Macron roi de France qui veut devenir roi d’Europe et achever son projet mondialiste.

Que fera l’union Européenne ?

Osera-t-elle comme avec la Grèce de Syrisa, couper à l’Italie les liquidités pour la contraindre à édulcorer son programme ?

Imposer une telle sanction à un pays important sur le secteur bancaire serait dangereux, et humilier un pays comme l’Italie l’un des cinq pays fondateurs de l’UE une faute gravissime qui se retournerait contre l’UE.

 mardi 22 mai 2018

source : https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-union-europeenne-vacille-en-204540

AgoraVox le média citoyen

Les commentaires sont fermés.

Pcdvendee |
Letambourdesaintremy |
Le Bangard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emploidessolutions
| Opposition Raphaeloise
| tueparlesfinanciers